moa

I. C’est quoi la MOA ?

Pour réussir un projet, un commanditaire (un particulier ou une entreprise) à besoin d’une maîtrise d’ouvrage dite MOA afin de cerner les besoins du projet. La MOA définit, en effet, son objectif, son calendrier et son budget. Néanmoins, ce n’est qu’une première phase indissociable de la maîtrise d’œuvre (MOE), à savoir, la réalisation même du projet. Au début, seul le domaine de la construction était concerné par la MAO et la MOE. Par la suite, ces deux notions s’étendent à d’autres domaines dont celui de l’informatique.

Distinguer maîtrise d'ouvrage et maîtrise d'œuvre
Différence entre la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre

II. La MAO, c’est pourquoi ?

Dans le cadre d’un SI, on recourt à la MOA pour plusieurs raisons. D’abord, l’entreprise a besoin du SI étant donné qu’il est un actif stratégique. Ensuite, il est indispensable pour les directions qu’elles soient générales ou métiers de décoder le SI. Enfin, l’entreprise a besoin de piloter la maîtrise d’œuvre interne et externe.

III. Les enjeux de la maîtrise d’ouvrage :

La MAO joue un rôle déterminant quant à la réussite d’un projet. Elle se porte garante de :

  • trouver la meilleure stratégie,
  • délimiter les fonctions du projet,
  • préciser les technologies à employer,
  • organiser le déroulement du projet
  • prévoir les contraintes du projet.

IV. Les tâches de la MOA :

Cette vidéo explique les tâches du chef de projet.

1. La mise en place (cadrage) du projet :

Dès que les besoins métiers sont demandés par les métiers la MOA se charge de les définir conformément au SI et d’en définir les objectifs, la stratégie, les contraintes, les risques, le budget et les délais. Il faut donc étudier les opportunités et la faisabilité. Cette étude est nécessaire. C’est grâce à elle qu’on connaît les caractéristiques du projet et qu’on peut fournir plusieurs solutions. Une fois cette étude est menée à son terme, le décideur connaît désormais :

  • l’utilité du projet
  • la pérennité du besoin métier
  • les gains possibles
  • et les dangers à affronter.

Vient alors l’étape de la rédaction du cahier des charges. En outre, la MOA explique l’aspect fonctionnel du projet et en fait une description détaillée. La vision de la MOA doit être nette sur plusieurs points culminants, à savoir, le besoin métier, le budget, la communication avec les différents agents du projet et surtout la valeur entreprise.

2. Le pilotage du projet :

Il s’agit de guider, de coordonner et de suivre le projet. C’est donc la MOA qui se charge de la direction du projet et qui est absolument responsable de son succès. Afin d’assurer la réussite du projet, la MOA met les normes à respecter, décide la maîtrise d’œuvre par contrat et en assure la rémunération. En plus, elle conduit les procédures d’appels d’offres. Pendant toutes les étapes du projet la MOA doit assurer un pointage étroit et continu de toutes les opérations en temps réel. Elle estime les charges. Elle planifie les activités. Elle spécifie les ressources. C’est un véritable travail de suivi. Le pilotage et le vérification du projet ne sauront réussir sans une bonne coordination entre les étapes, entres les équipes qui assurent l’évolution du projet et entre les membres d’une même équipe.

3. Le contrôle et la vérification du projet :

Lorsque la MOE livre le travail accompli, la MOA doit accepter ou refuser le travail livré. Cela dépend de plusieurs facteurs. La maîtrise d’ouvrage doit être sûre de la conformité du produit livré avec le cahier de charge. La vérification se fait suivant un cahier dit de recettes ou de test après quoi la MOA évalue la qualité et les apports des livrables et en présente les conclusions à la MOE. Ce travail doit être réalisé avant le déploiement.

4. Les recommandations et les avertissements : le conseil

La qualité d’un projet informatique dépend de sa conformité aux attentes du commanditaire et de sa fonctionnalité.

Au terme de la réalisation du projet par le MOE, la MOA déploie le produit et assure sa conduite du changement. Elle peut, donc, transférer des compétences aux équipes opérationnelles ou rédiger des manuels d’utilisations à l’intention de l’utilisateur du produit ou même le former. L’essentiel c’est de s’assurer la réussite du projet car c’est la MOA qui est tenue pour responsable du succès ou de l’échec du projet. Elle doit tester le logiciel, vérifier qu’il est, en tout point, opérationnel, trouver toutes les lacunes de la réalisation et en informer la MOE et lui porter conseil.

5. Le maître d’ouvrage (Product Owner):

Le maître d’ouvrage c’est celui qui régit le projet. C’est, aussi, pour lui qu’on réalise le projet. Comme il est commanditaire et décideur du projet il doit :

  • préciser les besoins,
  • Gérer les cahiers des charges et de test,
  • Préciser le budget,
  • Préciser les délais de livraison du logiciel
  • Evaluer le travail réalisé par le MOE,
  • Accepter ou refuser le travail élaboré par le MOE
  • Déployer le projet,
  • Et assurer la maintenance évolutive du projet.

Il peut autoriser l’assistance de la maîtrise de l’ouvrage et être donc assisté par un responsable AMOA pour une meilleure gouvernance du projet

Categories: Uncategorized