TMA, Tierce maintenance applicative

C’est quoi la TMA ?

Les entreprises tiennent à pérenniser leurs applications, leurs sites web et/ou leurs logiciels. Elles doivent donc assurer une maintenance permanente indispensable à la gestion du système d’information. Cette maintenance consiste à corriger des erreurs, à optimiser des logiciels en les mettant à jour et à s’assurer du bon fonctionnement des applications. Ces opérations sont assurées par une tierce personne, c’est pourquoi elles sont dites TMA. L’infogérance des applications est déléguée par l’externalisation de la maintenance, ce travail  étant démotivant pour les équipes internes de l’entreprise. Elle garantit la prévention des bugs, les corrige et fait évoluer les applications. Le prestataire en charge de la TMA peut  ajouter de nouvelles fonctionnalités, améliorer le fonctionnement des applications et considérer de nouvelles mesures législatives ou règlementaires.

Les avantages de la TMA :

L’expertise, assurément :

La Tierce Maintenance Applicative garantit une expertise avérée. Au lieu de voir sa maintenance faite par une équipe interne à qui incombe ce type de tâches, l’entreprise, d’un côté, s’offre les services de prestataires ayant toutes sortes de compétences et d’un autre côté libère son équipe interne d’un exercice fort démotivant.

L’amélioration de la qualité des applications :

La TMA propose des outils web très avancés et faciles à exploiter. En disposant de ressources et de compétences adéquates, l’entreprise assure un monitorage du plus haut. En plus, les experts intervenant sont capables de trouver de lestes solutions novatrices vu qu’ils participent, sûrement, à d’autres projets ERP et AMOA.

L’évolution des applications :

En réalité, la TMA permet de perfectionner si nécessaire certaines fonctions existantes. Parfois elle va même jusqu’à les redévelopper. En outre, suite à de nouvelles requêtes, la TMA développe de nouvelles fonctionnalités.  On en déduit que la Tierce Maintenance Applicative protège l’entreprise de l’obsolescence et imprègne l’infogérance des applications d’un élan prestataire futuriste.

Les phases de la TMA sont :

Les inconvénients de la TMA :

  • Les sous-traitants auxquels on délègue la Tierce Maintenance Applicative gardent secrets leurs savoirs faire. Ceci réduit les conseils et les informations transmis à l’entreprise et la condamne à la dépendance à la sous-traitance.
  • Dans certains cas, le budget de maintenance augmente si plusieurs services sont maintenus sans suivi, par exemple.
  • Si la sous-traitance est volumineuse l’entreprise peut ne plus maîtriser son Système Informatique (SI).
  • Il y a de fortes chances pour que les applications de l’entreprise soient piratées.

 

Categories: Uncategorized