L’Enterprise Asset Management (EAM) : l’un des enjeux de l'industrie 4.0

L’évolution des nouvelles technologies ces dernières années a permis à l’industrie de gagner en compétitivité, en efficacité et en fiabilité. Des nouvelles technologies ont permis l’émergence de nouvelles manières de produire dans les usines et industries. L’industrie est passée dans une nouvelle ère : l’industrie 4.0. Elle symbolise une nouvelle génération d’usines intelligentes et interconnectées, qui transforme ses moyens de production.

 

L’industrie 4.0

 

Le terme « Industrie 4.0 » fait référence à une 4e révolution industrielle. 

La première révolution commença à la fin du XVIIIe siècle au Royaume-Uni avec l’utilisation de la puissance vapeur et des premières machines.

La deuxième révolution industrielle introduit l’utilisation de nouvelles sources d’énergie : l’électricité (dont l’usage commence à se répandre dans les années 1880), le gaz et le pétrole (dont l’utilisation est rendue possible par la mise au point du moteur à explosion à la fin du XIXe siècle) et la division des tâches afin de produire en masse. 

La troisième, amorcée dans le dernier tiers du XXe siècle, a démarré avec l’utilisation de l’électronique, puis l’énergie nucléaire, des API (Automate Programmable Industriel) et des SCADA (Systèmes de supervision) dans l’optique de produire de manière automatisée. Internet constitue le symbole emblématique au début du XXIe siècle.

La quatrième révolution est une évolution de l’industrie mise en lumière par les industriels allemands et promue par le gouvernement dans son « High-Tech Strategy 2020 Action Plan », afin de divulguer la tendance à l’informatisation des processus de fabrication industrielle.

Un grand nombre de technologies capables de changer la manière de produire ont émergé pour caractériser l’industrie 4.0 :

  • L’internet des objets (Internet of Things (IoT)), qui amène à de nouveaux produits manufacturés et à de nouveaux services ;
  • L’impression 3D qui révolutionne la façon de produire ;
  • La réalité augmentée, assistance précieuse à la maintenance des équipements industriels ;
  • Les robots collaboratifs (ou cobots), qui augmentent la productivité, l’efficience et la sécurité des travailleurs ;
  • Le Big Data industriel, qui décuple l’efficience des entreprises en leurs permettant de proposer de nouveaux services.

 

À ce titre, les entreprises françaises commencent à prendre ce virage 4.0. Renault a conclu un partenariat avec Google Cloud, une division du géant américain, visant à mieux analyser les quelque 500 millions de données que ses robots produisent chaque jour. 

Airbus, l’entreprise européenne leader dans la fabrication d’aéronefs, voulant diminuer la complexité de l’assemblage des sièges de cabine a opté pour un solution “wearable” pour améliorer la productivité et réduire les connaissances nécessaires pour effectuer le travail.

 

En quoi l’EAM contribue aux enjeux de l’industrie 4.0

 

Présentée comme la 4e révolution industrielle, après la mécanisation, la production de masse et l’automatisation de la production, l’industrie 4.0 se caractérise par l’intégration des technologies numériques dans les processus de fabrication.

L’organisation de l’usine 4.0, intelligente et hautement connectée, est d’arriver à terme à :

  • Une haute adaptabilité pour répondre à la demande en temps réel ;
  • Une bonne gestion des matériaux et de l’énergie ;
  • Une durabilité environnementale ;
  • Une traçabilité poussée ;
  • Un rendement optimal.

 

Initialement créées pour répondre à ces enjeux de fabrication, les solutions numériques de GMAO répondent aux besoins de gestion des actifs, des interventions, du préventif, des achats et des stocks. Mais ces solutions doivent désormais répondre à des contraintes plus exigeantes.

Les solutions de GMAO évoluent pour devenir des solutions d’EAM afin de :

  • Croiser de multiples sources de données détenues par les multitudes d’acteurs liés aux services de maintenance ;
  • Faciliter la planification des interventions associée à la gestion des ressources humaines et matériels ;
  • Superviser en temps réels des interventions ;
  • Enrichir la qualité des informations ;
  • Optimiser les trajets des intervenants ;
  • Évaluer en temps réel la fiabilité, la dégradation accidentelle de chaque matériel ;
  • Évaluer les impacts sur l’environnement et répondre à des enjeux tels que la réduction de consommation électrique ;
  • Permettre une analyse spatiale des projets de développement d’infrastructure, de raccordement des extensions du réseau ou des énergies renouvelables ;

 

Les solutions d’EAM révolutionnent les processus industriels en rendant les usines et entreprises industrielles plus interactives et plus autonomes.

En résumé, ces solutions d’EAM permettent aux usines de passer à l’ère de l’usine 4.0 pour gagner en :

  • Simplicité d’usage et de maintenance ;
  • Intégrité des datas
  • Sécurité grâce à une meilleure transmission numérique des valeurs et compétences
  • Compétitivité en sécurisant les ruptures de production
  • Disponibilité par une réduction des temps d’arrêt et de reprise de la chaîne de production

 

Comment nous aidons les industriels à intégrer le processus d’industrie 4.0

 

Notre travail chez VAGANET consiste à aider les entreprises à comprendre le sens de cette révolution industrielle, pour les aider à mieux l’intégrer par la suite. Pour entrer dans l’ère de l’usine 4.0, il est nécessaire de respecter plusieurs étapes. La première est de disposer d’un outil efficace et rapide pour pouvoir collecter et utiliser toutes ces données. Nous intervenons au début de la chaîne de valeur. Le Big Data et l’IA viennent après nous. 

À la pointe de l’innovation, VAGANET teste en permanence de nouveaux outils et de nouvelles applications afin de donner les moyens à ses clients d’atteindre de nouveaux objectifs. De ce fait, VAGANET a retenu IBM Maximo comme plateforme d’EAM performante et répondant aux enjeux de l’industrie 4.0. IBM Maximo présente les outils indispensables à l’industrie 4.0 : 

  • une intelligence artificielle,
  • l’interface avec les objets connectés,
  • le traitement de données structurées ou non structurées,
  • biométrie portable,
  • espace de travail mobile,
  • espace cloud SAAS sécurisé.

Grâce à Maximo, le service de maintenance bénéficie d’une interface conviviale et simple qui permet une gestion fluide des actifs de l’entreprise, mais également un maniement facile des différentes options. IBM Maximo donne aussi la possibilité d’interfacer sa base de données de matériels avec un logiciel existant (GMAO, ERP) en utilisant les web services (API) pour que les données soient synchronisées automatiquement.

VAGANET, notre cabinet de conseil en IT est spécialisé dans différents domaines d’intervention : EAM, ITSM, ERP (IBM Maximo, SAP), Data, Embedded digital, CRM (Microsoft), architecture et nouvelles technologies.

Vous souhaitez plus de renseignements sur le déploiement d’un logiciel d’EAM, n’hésitez pas à contactez nos experts au +33 01 84 19 63 18 ou via email contact@vaganet.fr .

Categories: EAM
Live WebinarMaximisez la performance de vos actifs avec IBM Maximo Asset Management (APM)

Ne ratez pas ce webinar pour répondre à toute vos questions.